Le Comité pour la Loire de Demain

En résumé…

Catégories

Archives

Abonnement aux mises à jour du site !

État de connexion

Prochaines interventions du CLD

A NOTER ! Prochaine réunion plénière le 13 AVRIL 2019 à partir de 9H30 salle Etourneau au Fresne sur Loire.
Pour rester informé, inscrivez-vous à l'abonnement (en bas à gauche sur cette page).

ARTICLE OUEST FRANCE DU 3/09/2019

Tout au long du fleuve, la végétalisation s’est imposée, bloquant l’écoulement du sable lors des grandes crues.

Le Comité pour la Loire de Demain (37 associations et 24 municipalités) s’inquiète de voir le Plan Loire tomber à l’eau. Pourtant, l’urgence de rééquilibrer le lit du fleuve rend la poursuite de la phase 5 de ce plan, engagé depuis 1994, indispensable, explique le comité.

Les dernières sécheresses n’ont pas épargné la Loire. Mais ce qui inquiète surtout le Comité pour la Loire de Demain, c’est le surcreusement du lit du fleuve et la chute de la ligne d’eau d’étiage. « Toute la vallée en est déséquilibrée avec l’assèchement de toutes les annexes », explique le comité, qui rassemble 37 associations et 24 municipalités. Depuis les années 1970, les dragages successifs et les suppressions de seuils ont dégradé l’équilibre de l’écosystème ligérien.

« Une forme d’urgence »

« Il y a une forme d’urgence puisqu’il y a eu des actions qui libèrent le sable pour faire remonter le fil de l’eau et ça n’a de sens que si ce sable est de nouveau bloqué par une série de seuils. Sinon il se retrouvera à la mer », émet Jean-Baptiste Glotin, navigateur et membre du comité. « Ce sable permet de remonter la ligne d’eau d’étiage qui a chuté d’au moins 2,50 m à Ancenis en quelques années », complète Yves Menanteau, membre du comité. Depuis 1900, pour un même débit, la Loire coule trois mètres plus bas.

« Un retard considérable »

Le Plan Loire, lancé en 1994 pour y remédier, devait se poursuivre jusqu’en 2027 avec sa phase 5, normalement validée depuis 2015. Le Comité en doute. « Nous avons appris que le Plan Loire 5 n’a pas encore été préparé. C’est un retard considérable, s’inquiète Yves Menanteau. S’il n’y a pas la suite du Plan Loire, cela revient à faire des actions locales, ce qui n’a aucun sens ! »

Le comité a donc lancé une alerte aux décideurs. Le plan concerne huit régions et le coordinateur est le préfet de la région Centre. « Nous allons lui envoyer une lettre collective avec les autres associations de la Loire pour réclamer que le Plan Loire soit poursuivi. »

Un coût de 42 millions d’euros

Le coût total, échelonné sur les sept à neuf prochaines années, s’élève à 42 millions d’euros. Le financement est partagé entre l’Agence de l’eau Loire-Bretagne à 45 %, la Région Pays de la Loire à 30 %, le Feder (Fonds européens de développement régional) à 20 % et VNF, qui représente l’État, à 5 %.

BONNE ANNEE 2019 !

  • Loire aval : Vert 2019-11-11
    Actualisation du site Vigicrues le lundi 11 novembre 2019 à 15h51. Nom du tronçon : Loire aval (ML14) Couleur de vigilance crues du tronçon : Vert Nom du territoire de vigilance crues : Maine-Loire aval Tenez vous régulièrement informé de la situation. Abonnez vous à ce flux ou consultez le site Vigicrues. Pour plus d'informations […]