Catégories
Archives
Connexion
Nos prochaines actions programmées :

Un peu de vacances...
... et d'autres dates à venir !

Vous souhaitez recevoir des informations régulières de la mise à jour des articles de ce site, indiquez le dans un message par la fiche CONTACT du site.

Loire Princesse

Le point de vue du CLD suite aux derniers articles concernant le Loire Princesse.

Malgré des efforts évidents de la part de l’armateur et des ingénieurs, le bateau n’est pas adapté aux conditions sévères mais non exceptionnelles* du fleuve Loire dans la partie armoricaine. Les observateurs et praticiens du fleuve que nous sommes et tous les autres que nous rencontrons régulièrement en étaient convaincus, on ne dompte pas la Loire (qui n’est plus sauvage dans cette partie : l’homme y est tellement intervenu).
C’est un fleuve « royal » et à ce titre, on doit s’adapter son bon gré.
Les péripéties du loire Princesse ne sont pas la préoccupation principale du CLD. Notre raison d’être et nos actions, portées par la Charte, oeuvre dans la recherche du rééquilibrage morphologique (ne rien dompter) de la Loire entre les Ponts-de-Cé et la mer. Nous resterons vigilants à ce que rien ni personne (même une Princesse) n’entrave le programme lancé par les acteurs régionaux dans ce sens
.

(*) En 2017, la Loire a toujours conservé un debit de plus de 125 m3/s

Entre 1905 et 2005 : le debit a été 14 fois inferieur à 125m3/s soit une fois tous les 7 ans. ( doc GIP Loire dec 2005)

Le record est en 1949 avec 60m3/s.

A noter que ces periodes extremes surviennent pas séries rapprochées : 1905,1906,1907,1908,1921,1929,1945,1947,1949,1950,1952,1976,1990,1991,

En 4 ans d’usage Loire Princesse avait donc plus d’ une chance sur deux de trouver cette situation

Les premiers essais sont prévus vers le 15 mars. Ils seront suivis d’une croisière « privée » à destination des Offices de Tourisme le 7 avril. Quant aux croisières commerciales, elles débuteraient à partir du 14 avril. Donc nous comptons sur vous pour nous transmettre vos impressions sur notre forum et vos photos (vous pouvez nous les transmettre par mail à loire-de-demain-4449@orange.fr)
* Entre parenthèse, à ce jour, le Loire Princesse n’a pas encore  toutes les autorisations de navigation, en particulier entre Nantes et St Nazaire, « domaine réservé » du Port Maritime où la circulation des plaisanciers n’est autorisée dans la réglementation actuelle que sous autorisation !!!

Le CLD a assisté à la Commission Locale des Usagers (de la Loire) le 6 juin dernier : au cours de la réunion, l’Etat par la voix de VNF  a précisé que le croisiériste s’était engagé au respect de l’environnement et qu’il ne sera pas effectué spécifiquement de modification du lit dans les conditions actuelles et futures.

Ces propos officiels (mais oraux) confirment le courrier de CroisiEurope qui affirmait en mars dernier vouloir se préoccuper du respect de l’environnement et s’engage à s’adapter aux conditions particulières de navigation du fleuve, sans aucune exigence particulière…

>>> la synthèse de nos préoccupations et les réponses officielles au sujet du Loire Princesse (expo CLD-juin 2014)

>>> Extrait du compte rendu officiel de la Commission Locale des Usagers du 6 juin 2014

et réponse de CroisiEurope par un second communiqué de presse…

Voici le communiqué de presse transmis à CroisiEurope pour signaler nos préoccupations et notre exigence vis-à-vis du projet de reconquête du lit, et la réponse des responsables de CroisiEurope  qui nous prie de croire à leur volonté de respecter le fleuve.

* Associations signataires : CLD, Loire Vivante, Sauvegarde Loire Angevine, Sauvegarde de l’Anjou,,

>>> le communiqué de presse rédigé en commun par les associations environnementales (3 mars 2015)

>>> la réponse de CroisiEurope à ce communiqué (15 mars 2015)

A la réunion de bureau du CLD du 22 février, il a été forcément question du projet de croisière de CroisiEurope. Après réflexion, nous avons pensé que nous n’avions pas à prendre position sur le projet de croisière lui-même et le type de bateau (on ne peut être contre une renaissance de la navigation s’adaptant à l’hydrologie du fleuve). Mais nous devons exiger que le projet ne remette pas en cause le grand programme de reconquête du lit présenté en 2013. Le bateau doit s’adapter au fleuve actuel et à son reééquilibrage futur, sans exigence d’aménagement spécifique pour faciliter le passage de bateau hors norme.  Des contacts seront pris avec les autres associations ligériennes pour porter cette exigence auprès des décideurs (Etat, VNF, Région).

>>> la réflexion du bureau du CLD et ses interrogations