Catégories
Archives
Connexion
Nos prochaines actions programmées :

Un peu de vacances...
... et d'autres dates à venir !

Vous souhaitez recevoir des informations régulières de la mise à jour des articles de ce site, indiquez le dans un message par la fiche CONTACT du site.

Le Plan Loire

De notre « reporter » Jean Baptiste GLOTIN : Ca y est ! Depuis Mercredi 25 les travaux de suppression des boudins geotextiles ont commencé. Usage d’un radeau qui porte une pelleteuse; depots du geotextile à la cale de l’eglise d’Ingrandes. En 2 jours de travail, l’un des épis est remis en état ( il en reste donc 3)  ; à noter que le travail est fini avec un souci esthetique). Photo de ce vendredi matin à 12heures :

D’autres photos prisent le mercredi 1er novembre 2017 (le boudin sud) :

Le point de vue du CLD suite aux derniers articles concernant le Loire Princesse.

Malgré des efforts évidents de la part de l’armateur et des ingénieurs, le bateau n’est pas adapté aux conditions sévères mais non exceptionnelles* du fleuve Loire dans la partie armoricaine. Les observateurs et praticiens du fleuve que nous sommes et tous les autres que nous rencontrons régulièrement en étaient convaincus, on ne dompte pas la Loire (qui n’est plus sauvage dans cette partie : l’homme y est tellement intervenu).
C’est un fleuve « royal » et à ce titre, on doit s’adapter son bon gré.
Les péripéties du loire Princesse ne sont pas la préoccupation principale du CLD. Notre raison d’être et nos actions, portées par la Charte, oeuvre dans la recherche du rééquilibrage morphologique (ne rien dompter) de la Loire entre les Ponts-de-Cé et la mer. Nous resterons vigilants à ce que rien ni personne (même une Princesse) n’entrave le programme lancé par les acteurs régionaux dans ce sens
.

(*) En 2017, la Loire a toujours conservé un debit de plus de 125 m3/s

Entre 1905 et 2005 : le debit a été 14 fois inferieur à 125m3/s soit une fois tous les 7 ans. ( doc GIP Loire dec 2005)

Le record est en 1949 avec 60m3/s.

A noter que ces periodes extremes surviennent pas séries rapprochées : 1905,1906,1907,1908,1921,1929,1945,1947,1949,1950,1952,1976,1990,1991,

En 4 ans d’usage Loire Princesse avait donc plus d’ une chance sur deux de trouver cette situation

Après les présentations du 10 novembre dernier à Ancenis et dans le cadre de la consultation, vous trouverez en cliquant ici nos réflexions et propositions .
Dans ce document, nous n’abordons pas la complexité des effets des aménagements sur le niveau des crues importantes et les études avec la modélisation offriront des réponses à cette question essentielle. Cependant nous restons optimiste sur ce point.

D’autre part, nous ne parlons pas des problèmes des accès aux îles pour les propriétaires et exploitants. Des échanges et des négociations seront nécessaires pour obtenir un bon compromis en gardant à l’idée que le principe de l’auto remodelage hydro-sédimentaire est un choix… aussi bien pour le bras navigable que pour les autres bras.

Dernier point !  Un grand oublié dans le programme, le Grand Bras de St Georges-sur-Loire. Ne faut-il pas le resituer dans la planification des interventions 2020 – 2027 ? Sa grande richesse, avec la diversité de ses sites et ses gisements archéologiques, mérite une grande attention !

Par ce document, nous nous permettons donc de vous communiquer des suggestions multiples et restons à votre disposition.

Le bureau.

Photos de la réunion de préparation :

dscn1372dscn1370